Alimentation

La Ferme de Joulines

Harmonie et cohérence

Production et élevage (en développement) : Chevaux baroques champagne, silver, pearl et de robes classiques, Chèvres angoras et Mohair, Communication animale, Fruits séchés, Petits fruits et plantes variées.

Et qu'est-ce qu'on met dans notre assiette ?

Un régime alimentaire à tendance végétarienne, crudivore, sans gluten, bio, locale et auto-cultivée.

 

 

Pourquoi à tendance végétarienne ?

 

Je pourrais même dire, d'un autre point de vue, végétalienne. Parce que nous ne mangeons que très peu de produits dérivés des animaux.

Néanmoins, nous mangeons un peu de viande (de préférence de la volaille ou de petits ruminants). Nous en achetons quasiment jamais, mais nous en consommons aux tables familiales et amicales.

Il nous arrive d'acheter du poisson ou des coquillages à la débarque (une fois / 2 semaines), car nous habitons tout près d'un port.

Pas de produits laitiers chez nous. Le produit laitier est une nourriture riche et facile, néanmoins elle n'est vraiment pas conseillée pour notre santé, surtout en quantité. Et puis, sa production n'est possible que si l'on intervient dans la relation entre une mère et son petit, c'est gênant. Après y avoir longuement réfléchi, nous nous sommes rendu compte que nous n'avions pas du tout envie de prendre la place du petit et de consommer l'énergie de la mère pour notre bien-être, même partiellement. Nous ne parlons même pas des élevages, où les petits sont arrachés à la naissance. Pas difficile de remplacer les produits laitiers par des huiles, fromages et laits végétaux (il y en a de très variés).

Nous mangeons les oeufs des poules. Et bientôt, de nos poules, élevées en totale liberté et symbiose avec les autres animaux à la ferme.

Nous mangerons nos volailles, si nous trouvons le courage et le droit de les tuer, si l'on en est pas capable, on remettra sincèrement en question le principe de manger toute viande.

 

 

Pourquoi à tendance "crudivore" ?

 

Parce que ce sont les aliments qui nous fournissent le plus d'énergie et pour lesquels on en consomme le moins pour les digérer. La nourriture crue est celle qui nous permet le mieux nettoyer notre corps.

 

 

Pourquoi à tendance"sans gluten" ?

 

Les quatre blés cultivés à travers le monde (contre plus de 70 variétés encore à la fin du siècle dernier) ont une teneur en gluten très élevée qui permet d'obtenir une pâte hyper élastique et faciliter la fabrication du pain. De la même façon, il se dépose dans notre système digestif et empêche les intestins de faire correctement leur travail de filtre.

Nous ne sommes pas du tout allergique au gluten. Néanmoins, dans un objectif de diversité et de conservation de notre système digestif dans sa meilleure forme, nous choisissons de consommer d'autres types de céréales dès que cela nous est possible (y compris blés anciens, dont la teneur en gluten est bien plus faible !).

 

 

Pourquoi à tendance"bio" ?

 

Les gens qui disent qu'ils ne mangent pas bio parce que c'est un business ou une mode, me désespèrent. C'est juste impératif pour notre santé. "Bio" ne devrait pas exister. Tout devrait être bio. Vous n'en avez pas marre d'ingurgiter des pesticides et des hormones de croissance en masse ? Quels impacts sur le corps et sur notre future santé !

 

 

Pourquoi "locale" ?

 

Ce n'est pas une question. C'est du bon sens. Et c'est joyeux de connaître, ou presque, ceux qui nous nourrissent. Ce n'est dans l'intérêt de personne de manger lointain et délocalisé, impalbable et consommateur en énergie.

"Si au moment où un aliment arrive dans notre assiette, pour CHAQUE CALORIE d'énergie de cet aliment, environ 10 CALORIES DE CARBURANT FOSSILE ont été dépensées pour sa production (c'est une moyenne et cela inclut tous les éléments de la chaîne de production, y compris la cuisine), le coût énergétique d'une MANGUE du Kenya, mangée en *France*, représente SIX CENT FOIS l'énergie contenue dans le fruit."

Source : Créer un Jardin-Forêt de Patrick Whitefield

Et malheureusement, il n'y a pas que les fruits exotiques qui viennent d'aussi loin...

J'ajouterais que ce n'est pas parce que nous mangeons essentiellement végétal, que l'on se permet de faire venir notre rare soja, noix de cajou et autres dattes de l'autre bout du monde, cela reste anecdotique. Nous faisons un vrai effort de localité, il y a déjà tellement de choses !

 

 

Pourquoi "auto-cultivée" ?

 

Parce que c'est le plus local, le plus bio et le plus biau !

 

 

Notre alimentation en bref :

Nous mangeons essentiellement des légumes et fruits crus, coupés, mélangés ou entiers. Des baies, des fruits secs, des fruits à coque en pagaille (nous ramassons châtaignes, noix, noisettes) et des graines. Du pain, parfois (on en fait surtout avec des farines d'épeautre, de sarrasin, de seigle, de maïs, de châtaigne...). Des légumes cuits et des purées de temps en temps. Quelques céréales cuites, en favorisant toujours la diversité. Des herbes variés, n'importe quoi, ce qu'on trouve dans le jardin, le long de chemin (trèfle, dactyle, luzerne, primevère...) Et tout ce qu'on peut nous servir par ailleurs, avec plaisir, car nous ne sommes pas intégristes !

 

Un tel régime alimentaire nous permet, par ailleurs, de ne pas avoir de réfrigérateur et d'utiliser très peu de vaisselle et d'ustensiles de cuisine.

Un repas en toute simplicité

Comment se nourrir en limitant la cuisine, la vaisselle, le rangement induit.

 

 

Notre façon de se nourrir et d'organiser nos repas n'ont jamais cessé de simplifier. Avoir deux poussins en bas-âge rend flexible au dernier degré. Les repas à table pendant une durée limitée, avec chacun son assiette, n'est qu'une scène ocasionnelle à la maison.

 

Pourquoi ?

La première raison est que nos aliments ne nécessitent pas d'organisation spécifique pour être consommés. Nous mangeons pour l'essentiel, des fruits et légumes frais, tels quels, fruits secs et à coque, pain ou assimilés, etc. Il nous arrive de faire des préparations (essentiellement à partir des ingrédients cités ci-dessus), auquel cas, il ne nous est pas difficile de partager la ou les assiettes en famille.

La deuxième raison : les enfants sont libres de leur mouvement, ce qui les rend infiniment plus agréable au quotidien. Cela permet aussi d'amorcer un début de repas de manière précoce pour eux et de pouvoir se recoordonner facilement. Ce qui ne les empêche pas de prendre plaisir à trôner à la table familiale élargie, cela devient un événement ludique et joyeux.

La troisième raison, c'est que cela limite la quantité de vaisselle à laver, ce qui est appréciable, quand on a simplifié au maximum le reste de l'environnement, qu'il faut chauffer l'eau, si on en veut, et que l'on fait la vaisselle en regardant les étoiles.

 

La Ferme de Joulines - 50630 La Pernelle (Basse-Normandie) Tél : 06 37 57 42 23 mail : lafermedejoulines@gmail.com

SIRET 807443361 00017 / n° de TVA intracommunautaire FR 20 807443361